Guide de jeu

Version 1.0

Grace à ce guide, découvrez les principes et bases du jeu Pro Farm Manager pour bien débuter, mais aussi des conseils pour développer et réussir la gestion et l’optimisation de votre ferme.

Ce guide est basé sur la version « Accès anticipé » disponible via Steam, il sera amené à évoluer jusqu’au lancement de la version finale du jeu.

Bonne lecture et bon jeu,

L’équipe Pro Farm Manager,

——————

Avant de débuter l’aventure Pro Farm Manager, il est important de prendre connaissance des éléments suivants :

-Les modes de jeu :

Il existe 2 modes de jeu avec pour chacun des spécificités :

  • Multi (nécessite une connexion internet) : Disponible sur la version finale du jeu. Vous jouez dans un univers persistant (c’est-à-dire qu’il existe tout le temps, que les joueurs soient connectés ou pas), et avez possibilité de commercer et de vous associer à d’autres joueurs pour vous entraider. Dans ce mode de jeu, 1 jour virtuel correspond à 6 heures réelles (le temps passe 4 fois plus vite). Un mois dans le jeu compte 28 jours virtuels, (7 jours réels) : il commence le lundi (à 00H00) pour se terminer le dimanche soir (à minuit).
  • Solo : Vous jouez seul, l’univers n’est pas persistant (il s’arrête dès lors que vous enregistrez et quittez votre partie). Vous pouvez faire défiler le temps à votre convenance.

Dans les 2 modes de jeu, 1 jour virtuel correspond à 6 heures réelles (le temps passe 4 fois plus vite). Un mois dans le jeu compte 28 jours virtuels. Pour le mode de jeu Multi, le mois commence le lundi (à 00H00) pour se terminer le dimanche soir (à minuit).

-Les parties :

Vous pouvez créez plusieurs parties si vous le souhaitez. Cependant, dans le mode de jeu Multi, vous ne pouvez pas avoir 2 parties dans un même pays (serveur de jeu).

Pour débuter votre partie, vous devez choisir le pays ainsi qu’une zone (le nom donnée à la zone varie d’un pays à l’autre) où vous allez installer votre ferme.

9 pays et les zones qui vont avec vous sont proposés :

  • France (13 régions)
  • Allemagne (16 länder)
  • Angleterre (9 territoires)
  • Pologne (16 voïvodies)
  • Russie (8 districts)
  • Canada (10 provinces)
  • USA (7 grandes régions)
  • Brésil (5 grandes régions)
  • Australie (9 territoires)

Chaque pays / zone dispose de ses propres caractéristiques qui vont avoir une incidence sur le déroulement de votre partie et sa difficulté :

  1. Climat
  2. Relief
  3. Rendement

1/ Le climat

Il détermine la météo pour le pays et la zone concernés. On distingue 5 climats dans Pro Farm Manager :

  • Océanique
  • Continental
  • Semi aride
  • Méditerranéen
  • Tropical

Ces 5 climats font varier les paramètres météorologiques suivants :

  • Température : exprimée en degrés Celsius (°) elle déclenche ou non la pousse d’une culture, ainsi que des évènements climatiques
  • Pluviométrie : exprimée en millimètre (mm) elle permet à une culture de se développer (eau)
  • Ensoleillement : exprimée en heure (h) il permet à une culture de se développer (soleil)
  • Vent : exprimé en kilomètre par heure (km/h) il rend impossible le traitement d’une culture
  • Brouillard : allonge les temps de trajet
  • Neige : allonge les temps de trajet, rend impossible le traitement d’une culture

Un pays peut avoir un ou plusieurs climats. De plus, comme dans la réalité, les paramètres météorologiques peuvent varier selon les mois et les saisons. On peut ainsi avoir de forte chaleur pendant une période et ensuite avoir des températures plus fraiches. Il en est de même pour la pluviométrie avec des climats ou il peut pleuvoir un peu toute l’année ou beaucoup sur une saison.

2/ Le relief

Il détermine principalement l’aspect visuel de votre carte de jeu. On distingue 3 reliefs dans Pro Farm Manager :

  • Côtier : présence d’un bord de mer sur la carte, peu de déclivité
  • Montagneux : présence de montagne sur la carte, déclivité importante par endroit
  • Plaine : déclivité faible

La déclivité est un paramètre important du relief, puisqu’elle impacte :

  • Temps de trajet : plus la déclivité est importante, plus il faudra du temps pour effectuer un trajet
  • Travaux agricoles : plus la déclivité est importante dans une parcelle, plus il faudra du temps pour effectuer les travaux agricoles
  • Construction d’un bâtiment : une déclivité trop importante rend impossible la construction

Un pays peut avoir un ou plusieurs reliefs.

3/ Le rendement

Il détermine ce que donne une culture lorsque vous la récoltez, et ce, pour le pays et la zone concernés. Il est exprimé en tonne/hectare (t/ha). Par exemple, un blé avec un rendement annoncé de 8 t/ha vous permet de récolter en moyenne 8 tonnes de grain par hectare.

Pour vous aider, les meilleures cultures d’un pays sont affichées lorsque vous choisissez où installez votre ferme. A noter que toutes les cultures présentes dans Pro Farm Manager peuvent être cultivées dans toutes les zones et pays avec des rendements variables.

A RETENIR

Il n’existe pas de pays idéal pour débuter une partie, cependant, pour vous aider à choisir, un niveau de difficulté est affiché et différents filtres sont à votre disposition pour mettre en avant les caractéristiques importantes pour vous.

Une interface complète est à votre disposition :

1/ Navigation/déplacement

Dans Pro Farm Manager vous pouvez :

2/ Menu Construction

Ce menu se trouve sur la gauche de votre écran. Il permet d’accéder à :

  1. Annulation sélection
  2. Construction d’un bâtiment d’élevage
  3. Construction d’un bâtiment de stockage
  4. Création d’une parcelle
  5. Création d’un chemin
  6. Placement d’un élément de décor

3/ Menu Information

Ce menu se situe en haut de votre écran. Il vous renseigne sur :

  • Le temps qu’il fait (météo)
  • La date
  • Votre compte bancaire
  • Vos Points d’Actions et employés
  • Votre réserve en carburant

4/ Plan

Le plan est une vue globale de votre carte de jeu, il est situé en haut à droite de votre écran. Il vous permet de vous déplacer rapidement sur la carte. Passez votre souris sur le Plan permet de le faire s’agrandir.

5/ Le corps de ferme

Un clic gauche dessus permet d’accéder à un menu détaillé :

  • Météo : permet de connaitre les prévisions météorologiques (si station météo activée)
  • Banque : permet de faire un prêt bancaire
  • Personnel : permet d’embaucher/licencier du personnel
  • Coopérative : permet d’accéder à la coopérative (achat matériels agricoles, animaux, marchandises…)
  • Quête : renseigne sur les quêtes en cours
  • Compétences : renseigne sur vos compétences agricoles

6/ sauvegarder une partie

Vous pouvez sauvegarder une partie en appuyant sur la touche Echap de votre clavier.

7/ Fin d'une partie

La partie est terminée dès lors que votre compte bancaire est négatif de 150 000 euros.

INFORMATIONS BATIMENTS

On distingue plusieurs modèles dans Pro Farm Manager, répartis en deux catégories, le bâtiment d’élevage et le bâtiment de stockage :

  • Bâtiment d’élevage : permet d’élever des animaux
  • Bâtiment de stockage : permet de stocker du matériel agricole ou des marchandises

Bâtiment d’élevage :

Stabulation : permet d’élever des bovins (taureau, vache, veau)

Porcherie : permet d’élever des porcins (verrat, truie, porcelet)

Bergerie : permet d’élever des ovins (bélier, brebis, agneau)

Chèvrerie : permet d’élever des caprins (bouc, chèvre, chevreau)

Poulailler : permet d’élever des volailles (coq, poule, poussin)

 

Bâtiment de stockage :

Hangar matériel : permet d’abriter les matériels agricoles

Hangar paille/foin : permet de stocker les balles de paille/foin, rondes ou carrées

Silo : permet de stocker et conserver le blé, l’avoine, l’orge, le triticale, le maïs grain, le colza, le tournesol, le soja, le pois, la féverole

Silo couloir : permet de stocker et conserver le maïs ensilé et l’ensilage d’herbe

Fosse à fumier : permet de stocker le fumier retiré de la stabulation, bergerie, chèvrerie et poulailler

Fosse à lisier : permet de stocker le lisier retiré de la porcherie

Local intrant : permet de stocker les produits de traitement (herbicide, fongicide,  insecticide), ainsi que les semences et les engrais

Cuve à carburant : permet de stocker le carburant nécessaire au fonctionnement des  véhicules motorisés

Cuve à eau : permet de stocker l’eau pour abreuver les animaux élevés dans les bâtiments

 

Un bâtiment dispose de plusieurs caractéristiques à définir lors de la construction (menu Construction) :

  1. Capacité
  2. Niveau d’équipement
  3. Temps de construction

Les caractéristiques d’un bâtiment influencent son prix d’achat mais aussi les dépenses de fonctionnement. L’usure d’un bâtiment est fonction de son niveau d’équipement mais aussi des intempéries.

1/ Capacité

Elle peut-être exprimée en :

  • mètre carré (m²)
  • tonne (t)
  • mètre cube (m³)
  • litre (l)

La capacité influence la quantité de ce qui peut-être élevé ou stocké dans un bâtiment. A noter que vous ne pouvez pas modifier la capacité d’un bâtiment une fois celui-ci construit. Plus un bâtiment est grand, plus il est cher.

2/ Niveau d'équipement

On distingue 5 niveaux d’équipement, le niveau 1 étant le plus faible, le niveau 5 le plus élevé. Le niveau d’équipement représente la qualité d’un bâtiment (la qualité des matériaux utilisés, la qualité de la construction, la qualité du circuit électrique…). Il influence l’usure du bâtiment, ainsi que sa consommation électrique.

Par exemple, une porcherie de Niveau 1 s’use plus vite et consomme plus d’électricité que la même porcherie en Niveau 3.

Plus le niveau d’équipement est élevé, plus le bâtiment est cher. A noter que vous pouvez améliorer le niveau d’équipement d’un bâtiment déjà construit.

3/ Temps de construction

Il représente le temps nécessaire pour construire un bâtiment. Vous avez le choix entre le délai normal et un délai accéléré (plus cher).

MAINTENANCE D'UN BATIMENT

Une fois construit, les caractéristiques de votre bâtiment sont consultables depuis l’onglet Maintenance de celui-ci (clic gauche pour accéder aux détails du bâtiment). Cet onglet vous permet également d’effectuer certaines actions :

  1. Détruire
  2. Mettre hors-service
  3. Réparer
  4. Améliorer
  5. Renommer

1/ Détruire

Vous permet de détruire le bâtiment. Vous devez payer les travaux de démolition.

2/ Mettre hors-service

Cette option est à activer si vous n’utilisez plus le bâtiment. Un bâtiment hors-service vous permet de réduire sa consommation électrique.

3/ Réparer

Vous pouvez réparer un bâtiment une fois par mois, tous les 28 jours, afin de limiter l’usure du bâtiment et ainsi pouvoir l’utiliser plus longtemps. Réparer nécessite de la main d’œuvre (PA), et peut avoir un coût.

4/ Améliorer

Permet de faire évoluer le niveau d’équipement d’un bâtiment. Chaque passage au niveau supérieur nécessite des travaux d’améliorations que vous devez payer.

5/ Renommer

Vous permet de modifier le nom d’un bâtiment.

La création/achat d’une parcelle se fait par l’intermédiaire du menu Construction. Vous pouvez créer/acheter une parcelle de 20 hectares maximum. Une parcelle vous permet d’implanter une culture (champ) ou d’y faire brouter vos animaux (pâturage). Il est possible d’accéder aux détails d’une parcelle (clic gauche sur celle-ci) et prendre connaissance :

  1. De ses caractéristiques
  2. De sa composition du sol

1/ Caractéristiques

Elles renseignent principalement sur la culture en place dans la parcelle, s’il y en a une. On y trouve comme informations :

  • Culture en place
  • Surface de la parcelle
  • Action en cours sur la parcelle
  • Niveau de Pousse de la culture
  • Niveau de Pluviométrie de la culture
  • Niveau de d’Ensoleillement de la culture
  • Niveau des Eléments nutritifs de la culture

Comme pour les bâtiments, il vous est possible de réaliser certaines actions :

  • Détruire (vous permet de détruire la parcelle)
  • Clôturer/déclôturer (vous permet de poser une clôture pour faire de la parcelle un pâturage. La suppression de la clôture est aussi possible pour remettre le pâturage en champ)
  • Renommer (vous permet de modifier le nom d’une parcelle)

2/ Composition du sol

Cet onglet vous donne accès aux informations concernant les éléments nutritifs présents dans le sol de la parcelle. On distingue 5 éléments nutritifs :

  • Azote (N)
  • Phosphore (P)
  • Potassium (K)
  • Calcium (Ca)
  • Magnésium (Mg)

Par défaut, ces informations sont inconnues. Il faut faire appel à l’ingénieur agronome pour les calculer et connaitre précisément le niveau de chaque élément présent en réserve dans le sol de la parcelle.

A RETENIR

Une parcelle peut servir de champ ou de pâturage. Lors de l’implantation d’une parcelle, pensez à son relief, à sa surface ainsi qu’à sa situation géographique, cela a une incidence sur les temps de trajet et les temps pour réaliser les travaux agricoles.

Dans un champ on ne peut cultiver qu’un seul type de culture.

Dans un pâturage on ne peut faire brouter que des animaux d’une même espèce.

Si vous possédez une parcelle (champ ou pâturage), vous pouvez travailler la terre pour y faire pousser une culture. Vous avez le choix entre 3 techniques culturales, chacune ayant ses avantages et ses inconvénients :

-Technique Conventionnelle

-Technique Culture Simplifiée

-Technique Semis Direct

 Tableau récapitulatif des travaux à effectuer selon la technique culturale :

 

INFORMATIONS CULTURES

Les cultures représentent un élément important dans Pro Farm Manager, puisqu’elles vous permettent de gagner de l’argent en vendant les récoltes ou de produire des marchandises nécessaires à l’élevage (nourriture, litière).  Voici la liste complète des cultures :

La gestion des cultures implique la prise en compte de plusieurs paramètres :

  1. Période de semis
  2. Rotation
  3. Zéro de végétation
  4. Période de récolte

1/ Période de semis

Période pendant laquelle vous pouvez semer la culture. Cette période dure toujours 2 mois, soit 56 jours dans le jeu. Par exemple la période de semis du blé commence le 1er Octobre et se termine le 28 Novembre.

Vous pouvez également affiner la période de semis en effectuant un semis « précoce » (durant les 10 premiers jours de la période), ou un semis « tardif » (durant les 10 derniers jours de la période). Un semis « précoce » nécessite 10% de semences supplémentaires, un semis « tardif » 10% de moins.

2/ Rotation

Période durant laquelle vous ne pouvez pas refaire une même culture sur une parcelle. Elle est exprimée en année. Par exemple, la rotation pour la culture du blé est de 2 années. Si vous semez en année 1, vous pourrez refaire du blé en saison 3 dans cette parcelle. Entre temps, vous pouvez bien entendu faire d’autres cultures.

Récapitulatif des rotations par culture :

3/ Zéro de végétation

Température en dessous de laquelle la culture ne pousse pas. Il est exprimé en degrés Celsius (°).

Récapitulatif du zéro de végétation par culture :

4/ Période de récolte

Période pendant laquelle vous pouvez récolter une culture. Cette période dure toujours 2 mois, soit 56 jours dans le jeu. Par exemple la période de récolte du blé commence le 1er Juillet et se termine le 28 Août. Passé cette période, la culture est pourrie, il n’y a plus rien à récolter.

A RETENIR

Ces paramètres sont importants dans le choix des cultures puisqu’ils vous permettent d’étaler les périodes de travail liées au semis ou à la récolte, d’anticiper sur plusieurs années la répartition de celles-ci, ou encore optimiser la pousse et donc le rendement en fonction du climat.

GESTION D'UNE CULTURE

Des indicateurs vous permettent de suivre l’évolution de la culture. Vous pouvez aussi être amené à effectuer des actions sur celle-ci si le besoin s’en fait ressentir :

Indicateurs :

  • Pousse
  • Pluviométrie
  • Ensoleillement
  • Eléments nutritifs

Actions :

  • Apport d’engrais
  • Traiter

Indicateur Pousse

L’indicateur Pousse vous renseigne sur la croissance de la culture. Il sert de base au calcul du rendement de la culture lors de la récolte. La Pousse tient compte du Zéro de végétation, ainsi que de la Pluviométrie, l’Ensoleillement et les Eléments nutritifs.

Indicateur Pluviométrie

Cet indicateur vous renseigne sur l’état des besoins en eau de la culture. Il vous permet de savoir si la culture a assez, suffisamment ou trop d’eau. Il évolue tout au long de la pousse de la culture selon la météo (temps mitigé, pluvieux, très pluvieux) et influence l’indicateur Pousse.

Indicateur Ensoleillement

Cet indicateur vous renseigne sur l’état des besoins en ensoleillement de la culture. Il vous permet de savoir si la culture n’est pas assez, suffisamment ou trop exposée au soleil. Il évolue tout au long de la pousse de la culture selon la météo (temps mitigé, ensoleillé, très ensoleillé) et influence l’indicateur Pousse.

Indicateur Eléments nutritifs

Cet indicateur permet de savoir si la culture reçoit bien les éléments nutritifs dont elle a besoin pour pousser. Si tous les éléments nutritifs sont présents en quantité suffisante, l’indicateur reste à 100%.  A l’inverse, s’il commence à diminuer, cela signifie que la plante n’arrive pas à se nourrir complètement, un ou plusieurs éléments nutritifs ne sont pas assez présents dans le sol (dans ce cas-là l’indicateur Pousse évolue moins bien).

Action Apport d'engrais

En cas de besoin (indicateur Eléments nutritifs à la baisse), vous pouvez effectuer un apport d’un ou plusieurs éléments nutritifs à votre culture. Ces apports sont possibles en une ou deux fois durant la croissance de la culture, et doivent être effectués à des périodes bien précises (28 jours) en utilisant un tracteur ainsi qu’un épandeur à engrais.

Vous pouvez également effectuer un apport d’engrais lors de la préparation de la terre, avant le semis. Dans ce cas-là vous pourrez épandre du fumier (25 tonnes/hectare) en utilisant un épandeur à fumier, ou épandre du lisier (15 m3/hectare) en utilisant une tonne à lisier.

Action Traiter

Vous pouvez effectuer un traitement phytosanitaire si une culture tombe malade et pénalise la Pousse de la culture. Vous disposez de 12 jours pour traiter une culture, les 4 premiers jours permettent de traiter en préventif (régression de l’indicateur Pousse moins importante), à partir du 5ème jour vous traitez en lutte, il y a plus de dégâts (régression de l’indicateur Pousse plus importante). Si aucun traitement n’est effectué en cas de maladie, la Pousse diminue fortement.

Pour traiter il vous faut un tracteur ainsi qu’un pulvérisateur (porté ou trainé) ou un pulvérisateur automoteur, et un produit phytosanitaire de type fongicide (maladie champignon), herbicide (plantes indésirables), insecticide (invasion insectes), avec un dosage de 2 litres/hectare.

A noter que vous ne pouvez pas traiter en cas de vent ou de pluie (temps pluvieux, très pluvieux, neige).

A RETENIR

Il est important de bien surveiller les différents indicateurs d’une culture. Ils vous permettent par exemple de décider du meilleur moment pour récolter, d’anticiper des apports d’engrais, d’estimer le rendement potentiel sur la culture…

Différents matériels agricoles sont à votre dispositions dans Pro Farm Manager. Ces matériels agricoles vous permettent d’effectuer des travaux agricoles dans les parcelles (champ/pâturage), mais aussi dans votre ferme pour l’élevage, ainsi que pour le transport :

  1. Les engins agricoles motorisés
  2. Les outils agricoles
  3. Matériels agricoles en détail (puissance, niveau de maitrise, entretien…)
  4. Acheter un matériel agricole

1/ Les engins agricoles motorisés

2/ Les outils agricoles

Ils ont une fonction spécifique et sont à combiner avec un engin agricole. Ils peuvent être utilisés :

  1. Pour travailler le sol
  2. Pour épandre
  3. Pour semer
  4. Pour le travail de l’herbe
  5. Pour l’élevage
  6. Pour transporter
  7. Pour la manutention

1-Pour travailler le sol :

2-Pour épandre :

3-Pour semer :

4-Pour le travail de l’herbe :

5-Pour l’élevage :

6-Pour transporter :

7-Pour la manutention :

A RETENIR

N’achetez pas tous les matériels lorsque vous débutez le jeu. Privilégiez les matériels agricoles de base, tracteur agricole ainsi qu’outils du sol et semis pour commencer à travailler vos premiers champs.

3/ Matériels agricoles en détail (puissance, niveau de maitrise, état…) :

Des informations détaillées et importantes sont disponibles sur la fiche de chaque matériel agricole :

  1. Puissance
  2. Niveau de maitrise
  3. Temps Par Action (TPA)
  4. Frais par hectare et point d’action
  5. Etat (usure, entretien)

1-Puissance :

Chaque matériel agricole dispose d’une puissance. Cette puissance est exprimée en cheval-vapeur (ch). Pour les engins agricoles motorisés, il s’agit de la puissance délivrée par le moteur. Pour les outils agricoles, il s’agit des puissances minimale et maximale à respecter pour pouvoir l’utiliser.

Pour utiliser un outil agricole, il faut donc un engin agricole motorisé dont la puissance est comprise entre la puissance minimale et maximale de l’outil agricole.

Si par exemple je veux utiliser un cover-crop qui nécessite une puissance minimale de 60 ch et maximale de 140 ch, le tracteur agricole devra avoir une puissance comprise entre ces deux valeurs.

2-Niveau de maitrise :

Il indique le niveau de maitrise que vous devez avoir pour utiliser au mieux le matériel agricole.

Par exemple, pour utiliser un tracteur agricole dont le niveau de maitrise est de 5, si votre maitrise pour ce type de matériel agricole est supérieur à 5, vous l’utilisez parfaitement, et optimisez ainsi les PA lors des déplacements ou la consommation en carburant.

A l’inverse si votre maitrise est de 2, vous pouvez l’utiliser mais pas de façon optimale, dans ce cas-là vous mettez un peu plus de temps pour les déplacements, et consommez un peu plus de carburant.

3-Temps Par Action (TPA) :

Le TPA est exprimé en Point d’Action, et indique le temps nécessaire pour réaliser l’action avec le matériel agricole. Il varie d’un matériel agricole à l’autre, selon la caractéristique principale de celui-ci (largeur de travail, charge utile…). Par exemple, un cover-crop avec un TPA de 0.85/hectare signifie qu’il faut 0.85 PA pour travailler un hectare.

4-Frais par hectare et point d’action :

A chaque utilisation d’un matériel agricole, vous devez payer des frais. Ces charges simulent le remplacement des pièces, des pneumatiques…, et varient d’une catégorie de matériel à l’autre.

5-Etat (usure, entretien) :

Il s’agit de l’état général du matériel agricole. Quand vous achetez un matériel agricole neuf, son état est impeccable, il est à 100%. Cet état va ensuite diminuer au fur et à mesure du temps, c’est l’usure.

L’usure est moins importante si le matériel agricole est abrité, à l’inverse, s’il reste dehors et en fonction de la météo, il s’use plus rapidement.

Vous pouvez limiter l’usure en effectuant un entretien mensuel, ce qui vous permet de garder votre matériel agricole plus longtemps.

Un matériel agricole avec un état à 0% est inutilisable, vous pouvez alors le mettre à la casse.

A RETENIR

Il est important de choisir des matériels agricoles adaptés à la taille de votre ferme, et à vos différents niveaux de maitrise. Cela vous permet d’optimiser les charges tels les frais ou le carburant.

4/ Acheter un matériel agricole

L’achat d’un matériel agricole neuf s’effectue directement à la Coopérative (mode de jeu Solo ou Multi). En mode de jeu Multi il est aussi possible d’en acheter en occasion, à un autre joueur.

Les bovins :

  • Les différents animaux :

Taureau : c’est le mâle. Il sert à la reproduction. Un taureau devient reproducteur à partir de 3 ans.

Vache : c’est la femelle. Elle donne naissance à un veau, une fois par an. Elle produit aussi du lait à partir de 3 ans. La première mise bas a lieu à 3 ans et la gestation dure 9 mois.

Taurillon : c’est un futur taureau. Il a entre 1 an et 3 ans. A partir de 3 ans il devient taureau.

Génisse : c’est une future vache. Elle n’a pas encore eut de veau. Elle a entre 1 an et 3 ans. A 27 mois elle sera inséminée pour la première fois.

Veau : c’est le petit de la vache. Il a entre 0 et 12 mois.

  • Races et informations :

  • L’insémination et la reproduction :

Les génisses peuvent être inséminées dès l’âge de 27 mois. Sans insémination vos génisses ou vaches ne peuvent mettre bas, vous n’aurez donc pas de veau.

L’insémination est effectuée par un taureau de votre élevage. Il doit cependant avoir plus de 3 ans et ne peut pas faire plus de 16 inséminations par jour. Vous pouvez aussi réaliser une insémination artificielle si vous n’avez pas de taureau, ou si la génétique de celui-ci vous semble trop faible.

Une fois inséminée, la gestation va durer 9 mois. Vous aurez ensuite un veau. La nouvelle insémination interviendra au minimum 3 mois après la dernière mise bas.

  • La production de lait :

Seules les vaches produisent du lait. Leur production est variable selon les jours. Pour traire vos vaches vous devez avoir une salle de traite pour bovins. La traite peut être effectuée une fois par jour.

  • La litière :

Vos bovins ont besoin d’une litière lorsqu’ils sont dans la stabulation. Cette litière est constituée de paille (action Pailler). Ils doivent toujours avoir assez de paille pour la litière, sinon, certains risquent d’attraper des maladies. La litière se transforme en fumier. Une fois enlevé, vous pourrez l’épandre dans vos champs (25 tonnes/hectare), c’est un très bon engrais. Pensez-à retirer régulièrement le fumier afin de réduire le risque de maladie.

Quantité de paille pour la litière et quantité de fumier produite (en kg et par jour) :

– Taureau : 20
– Vache : 20
– Taurillon : 12
– Génisse : 12
– Veau : 8

  • La surface nécessaire par animal :

Chaque animal occupe une surface. Quand vous rentrez vos animaux dans la stabulation, vérifiez bien qu’il y a assez de place pour tous.

Surface nécessaire par animal (en m2) :

– Taureau : 15
– Vache : 12
– Taurillon : 8
– Génisse : 8
– Veau : 5

  • Rations pour bovins (en kilo/animal/jour) :

 

Les caprins :

  • Les différents animaux :

Bouc : c’est le mâle. Il sert à la reproduction. Un bouc devient reproducteur à partir de 1 an.

Chèvre : c’est la femelle. Elle donne naissance à 2 chevreaux, une fois par an. Elle produit aussi du lait à partir de 1 an. La première insémination a lieu à 1 an et la gestation dure 5 mois.

Jeune bouc : c’est un futur bouc. Il a entre 6 et 12 mois. A partir de 1 an il devient bouc.

Jeune chèvre : c’est une future chèvre. Elle n’a pas encore eut de chevreau. Elle a entre 6 et 12 mois. A partir de 1 an elle devient chèvre.

Chevreau : c’est le petit de la chèvre. Il a entre 0 et 6 mois.

  • Races et informations :

  • L’insémination et la reproduction :

Les chèvres peuvent être inséminées dès l’âge de 1 an. Sans insémination vos chèvres ne peuvent mettre bas, vous n’aurez donc pas de chevreau.

L’insémination est effectuée par un bouc de votre élevage. Il doit cependant avoir plus de 1 an et ne peut pas faire plus de 8 inséminations par jour. Vous pouvez aussi réaliser une insémination artificielle si vous n’avez pas de bouc, ou si la génétique de celui-ci vous semble trop faible.

Une fois inséminée, la gestation va durer 5 mois. Vous aurez ensuite 2 chevreaux. La nouvelle insémination interviendra au minimum 7 mois après la dernière mise bas.

  • La production de lait :

Seules les chèvres produisent du lait. Leur production est variable selon les jours. Pour traire vos chèvres vous devez avoir une salle de traite pour caprins. La traite peut être effectuée une fois par jour.

  • La litière :

Vos caprins ont besoin d’une litière lorsqu’ils sont dans la chèvrerie. Cette litière est constituée de paille (action Pailler). Ils doivent toujours avoir assez de paille pour la litière, sinon, certains risquent d’attraper des maladies. La litière se transforme en fumier. Une fois enlevé, vous pourrez l’épandre dans vos champs (25 tonnes/hectare), c’est un très bon engrais. Pensez-à retirer régulièrement le fumier afin de réduire le risque de maladie.

Quantité de paille pour la litière et quantité de fumier produite (en kg et par jour) :

– Bouc : 5
– Chèvre : 5
– Jeune bouc : 4
– Jeune chèvre : 4
– Chevreau : 2

  • La surface nécessaire par animal :

Chaque animal occupe une surface. Quand vous rentrez vos animaux dans la chèvrerie, vérifiez bien qu’il y a assez de place pour tous.

Surface nécessaire par animal (en m2) :

– Bouc : 5
– Chèvre : 5
– Jeune bouc : 4
– Jeune chèvre : 4
– Chevreau : 2

  • Rations pour caprins (en kilo/animal/jour) :

Les ovins :

  • Les différents animaux :

Bélier : c’est le mâle. Il sert à la reproduction. Un bélier devient reproducteur à partir de 1 an.

Brebis : c’est la femelle. Elle donne naissance à 1 ou 2 agneaux, une fois par an. Selon la race, elle peut aussi produire du lait à partir de 1 an. La première insémination a lieu à 1 an et la gestation dure 5 mois.

Jeune bélier : c’est un futur bélier. Il a entre 6 et 12 mois. A partir de 1 an il devient bélier.

Jeune brebis : c’est une future brebis. Elle n’a pas encore eut d’agneau. Elle a entre 6 et 12 mois. A 1 an elle devient brebis.

Agneau : c’est le petit de la brebis. Il a entre 0 et 6 mois.

  • Races et informations :

  • L’insémination et la reproduction :

Les brebis peuvent être inséminées dès l’âge de 1 an. Sans insémination vos brebis ne peuvent mettre bas, vous n’aurez donc pas d’agneau.

L’insémination est effectuée par un bélier de votre élevage. Il doit cependant avoir plus de 1 an et ne peut pas faire plus de 8 inséminations par jour. Vous pouvez aussi réaliser une insémination artificielle si vous n’avez pas de bélier, ou si la génétique de celui-ci vous semble trop faible.

Une fois inséminée, la gestation va durer 5 mois. Vous aurez ensuite 1 ou 2 agneaux. La nouvelle insémination interviendra au minimum 7 mois après la dernière mise bas.

  • La production de lait :

Seules les brebis laitières produisent du lait. Leur production est variable selon les jours. Pour traire vos brebis vous devez avoir une salle de traite pour ovins. La traite peut être effectuée une fois par jour.

  • La litière :

Vos ovins ont besoin d’une litière lorsqu’ils sont dans la bergerie. Cette litière est constituée de paille (action Pailler). Ils doivent toujours avoir assez de paille pour la litière, sinon, certains risquent d’attraper des maladies. La litière se transforme en fumier. Une fois enlevé, vous pourrez l’épandre dans vos champs (25 tonnes/hectare), c’est un très bon engrais. Pensez-à retirer régulièrement le fumier afin de réduire le risque de maladie.

Quantité de paille pour la litière et quantité de fumier produite (en kg et par jour) :

– Bélier : 5
– Brebis : 5
– Jeune bélier : 4
– Jeune brebis : 4
– Agneau : 2

  • La surface nécessaire par animal :

Chaque animal occupe une surface. Quand vous rentrez vos animaux dans la bergerie, vérifiez bien qu’il y a assez de place pour tous.

Surface nécessaire par animal (en m2) :

– Bélier : 5
– Brebis : 5
– Jeune bélier : 4
– Jeune brebis : 4
– Agneau : 2

  • Rations pour ovins (en kilo/animal/jour) :

Les porcins :

  • Les différents animaux :

Verrat : c’est le mâle. Il sert à la reproduction. Un verrat devient reproducteur à partir de 1 an.

Truie : c’est la femelle. Elle donne naissance à 6 porcelets voir plus, 2 à 3 fois par an. La première insémination a lieu à 1 an et la gestation dure 4 mois.

Jeune verrat : c’est un futur verrat. Il a entre 6 et 12 mois. A partir de 1 an il devient verrat.

Jeune truie : c’est une future truie. Elle n’a pas encore eut de porcelet. Elle a entre 3 et 12 mois. A 1 an elle devient truie.

Porcelet : c’est le petit de la truie. Il a entre 0 et 3 mois.

  • Races et informations :

  • L’insémination et la reproduction :

Les truies peuvent être inséminées dès l’âge de 1 an. Sans insémination vos truies ne peuvent mettre bas, vous n’aurez donc pas de porcelet.

L’insémination est effectuée par un verrat de votre élevage. Il doit cependant avoir plus de 1 an et ne peut pas faire plus de 12 inséminations par jour. Vous pouvez aussi réaliser une insémination artificielle si vous n’avez pas de verrat, ou si la génétique de celui-ci vous semble trop faible.

Une fois inséminée, la gestation va durer 4 mois. Vous aurez ensuite au minimum 6 agneaux. La nouvelle insémination interviendra au minimum 1 mois après la dernière mise bas.

  • La litière :

Les porcins sont élevés sur caillebotis, vous n’avez pas besoin de mettre de paille. Vous n’aurez donc pas de fumier, mais vous aurez du lisier que vous devrez stocker dans la fosse à lisier et que vous pourrez ensuite épandre dans vos champs (15 m3/hectare). Pensez-à retirer régulièrement le lisier afin de réduire le risque de maladie.

Quantité de lisier produite (en m3 et par jour) :

– Verrat : 15 litres soit 0,015 m3
– Truie : 15 litres soit 0,015 m3
– Jeune verrat : 8 litres soit 0,008 m3
– Jeune truie : 8 litres soit 0,008 m3
– Porcelet :  1 litre soit 0,001 m3

  • La surface nécessaire par animal :

Chaque animal occupe une surface. Vérifiez bien qu’il y a assez de place pour tous dans vos porcheries.

Surface nécessaire par animal (en m2) :

– Verrat : 5
– Truie : 5
– Jeune verrat : 2
– Jeune truie : 2
– Porcelet : 0,5

  • Rations pour porcins (en kilo/animal/jour) :

Les volailles :

  • Les différents animaux :

Coq : c’est le mâle. Il sert à la reproduction. Un coq devient reproducteur à partir de 6 mois.

Poule : c’est la femelle. Elle donne naissance à des poussins, 6 fois par an. Elle produit aussi des œufs. Tout cela se fait à partir de 6 mois. La première insémination a lieu à 6 mois et la gestation dure 1 mois.

Jeune coq : c’est un futur coq. Il a entre 1 et 6 mois. A partir de 6 mois il devient coq.

Jeune poule : c’est une future poule. Elle n’a pas encore eut de poussin / œuf. Elle a entre 1 et 6 mois. A 6 mois elle sera inséminée et commencera à pondre.

Poussin : c’est le petit de la poule. Il a entre 0 et 1 mois.

  • Races et informations :

  • L’insémination et la reproduction :

Les poules doivent avoir 6 mois pour être inséminées pour la première fois. Sans insémination vos poules ne peuvent pas avoir de poussin.

L’insémination est effectuée par un coq de votre élevage. Il doit cependant avoir plus de 6 mois et ne peut pas faire plus de 20 inséminations par jour.  Vous pouvez aussi réaliser une insémination artificielle si vous n’avez pas de coq, ou si la génétique de celui-ci vous semble trop faible.

Une fois inséminée, la gestation va durer 1 mois. Vous aurez ensuite de 6 à 10 poussins. La nouvelle insémination interviendra au minimum 21 jours après l’éclosion des œufs.

  • La production d’œufs :

Seules les poules produisent des œufs. Les poules pondent une fois par jour, pendant toute l’année et à partir de 6 mois. Après la naissance des poussins, elles pondent à nouveau des œufs. Pour la production d’œufs, vous devez disposez d’une salle de conditionnement qui vous permet de ramasser et conditionner vos œufs.

  • La litière :

Vos poules ont besoins d’une litière lorsqu’elles sont dans le poulailler. Cette litière est constituée de paille. Elles doivent toujours avoir assez de paille pour la litière, sinon, certaines risquent d’attraper des maladies. La litière se transforme en fumier. Une fois enlevé, vous pourrez l’épandre dans vos champs (25 tonnes/hectare), c’est un très bon engrais. Pensez-à retirer régulièrement le fumier afin de réduire le risque de maladie.

Quantité de paille pour la litière (en kg et par jour) :

– Coq : 0,2
– Poule : 0,2
– Jeune coq : 0,1
– Jeune poule : 0,1
– Poussin : 0,05

  • La surface nécessaire par animal :

Chaque animal occupe une surface dans le poulailler. Vérifiez bien qu’il y a assez de place pour tous dans vos poulaillers.

Surface nécessaire par animal (en m2) :

– Coq : 0,1
– Poule : 0,1
– Jeune coq : 0,05
– Jeune poule : 0,05
– Poussin : 0,01

  • Rations pour volailles (en kilo/animal/jour) :

Dès lors que vous avez des animaux, vous devez vous en occuper régulièrement, faute de quoi ils meurent :

  1. Alimenter
  2. Abreuver
  3. Pailler
  4. Fumier et lisier

1/ Alimenter

L’action Alimenter vous permet de nourrir vos animaux élevés dans un bâtiment d’élevage. Vous apportez une ration composée de plusieurs aliments en utilisant un tracteur agricole et une mélangeuse.

Alimenter un animal permet de le faire grossir s’il n’a pas encore atteint l’âge adulte, et évite qu’il ne meurt de faim s’il n’est pas alimenté plusieurs jours durant son existence.

2/ Abreuver

L’action Abreuver permet de donner à boire à vos animaux élevés dans un bâtiment d’élevage ou dans un pâturage. Cette action s’effectue avec un tracteur agricole et une tonne à eau.

Abreuver un animal évite qu’il ne meurt.

3/ Pailler

L’action Pailler permet d’ajouter de la paille à la litière des animaux (sauf pour les porcins) élevés dans un bâtiment d’élevage. Cette action s’effectue avec un tracteur agricole et une pailleuse.

Pailler permet à un animal d’avoir une litière et être ainsi élevé dans des bonnes conditions, ce qui limite le déclenchement des maladies.

4/ Fumier et lisier

Le fumier est produit par la litière et les animaux élevés dans un bâtiment d’élevage. Les porcins ne produisent pas de fumier, mais du lisier (ils n’ont pas besoin de litière).

Veiller à retirer régulièrement le fumier et le lisier des bâtiments, s’il y en a trop, des maladies peuvent apparaitre.

Le fumier est stocké dans une fosse à fumier et le lisier dans une fosse à lisier. Ils peuvent ensuite être épandus sur une parcelle.

Chaque animal dispose de plusieurs indices génétiques, qui évoluent de sa naissance jusqu’à l’âge adulte. Ils sont établis d’après la génétique de son père et de sa mère, et permettent d’améliorer sa croissance, sa production de lait, d’œuf… Il est donc judicieux de faire se reproduire entre eux des bons animaux afin d’améliorer les performances des générations futures.

Informations  indices :

Croissance : influence la prise de poids de l’animal

Lait : influence la quantité de lait produite par l’animal

Qualité lait : influence la qualité du lait de l’animlal et donc son prix de vente

Qualité viande : influence la qualité de la viande de l’animal et donc son prix de vente

Œufs : influence la probabilité de ponte d’un deuxième œuf sur la journée pour l’animal

Prolificité : influence le nombre de petit à la naissance lors de la mise bas de l’animal

Insémination : influence la réussite d’une insémination sur l’animal

Allure générale : plus il est élevé plus l’animal correspond aux critères de la race

Résistance : influence le risque de maladie de l’animal

Sociabilité : influence sur le risque de dégâts et d’égarement de l’animal